Pendant combien de temps puis je garder mon eliquide ?

Temps

L’envie de découvrir différentes saveurs peut pousser à acheter de nombreux e-liquides. Comme tout produit périssable, ces derniers ont une date limite de consommation. Il est donc utile de la connaitre et de bien conserver ces recharges électroniques.

Différences entre DLC et DLUO

Les fabricants mettent un certain nombre d’informations sur les fioles d’e-liquides. Ainsi, on y retrouve des précisions comme le ratio en propylène glycol (PG) et glycérine végétale (VG).

En regardant sur l’étiquette d’une fiole de recharge électronique, vous saurez la saveur présente et le dosage en nicotine. Les concepteurs de liquide électronique se s’arrêtent pas seulement à ces informations. En fait, sur la fiole, il est possible d’y voir deux dates. Il s’agit du DLC et du DLUO.

La DLUO peut être défini comme la Date Limite d’Utilisation Optimale. Si vous dépassez la DLUO, il n’y a pas de grand risque. En fait, après cette date, il se peut que le liquide ne soit plus trop bon à vapoter.

Le hit peut être moins fort et la saveur moins ressentie. De même un liquide électronique dont le DLUO est dépassé ne sera pas efficace pour gérer le sevrage.

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’une recharge électronique dont le DLUO est dépassé n’est pas périmée. Vous pourriez donc consommer un tel produit en toute quiétude.

Le DLUO est mis sur les liquides électroniques à titre informatif. La plupart du temps, les concepteurs de recharges électroniques mettent par défaut 2 ans pour le DLUO.

Lorsqu’on parle de conservation de liquide électronique, le plus important demeure le DLC (Date Limite de Conservation). Cette valeur très précise est présente sur la plupart des recharges électroniques.

L’idéal reste de ne pas consommer un liquide électronique dont le DLC est dépassé. C’est donc cette valeur qui permet de savoir le temps de conservation d’une recharge électronique. Une fois que cette dernière est ouverte, vous disposez de 6 mois pour la consommer. Au-delà de cette limite, le liquide électronique risque de perdre sa saveur.

Quelques astuces pour une bonne conservation des e-liquides

Trois éléments principaux agissent sur les liquides électroniques. Il s’agit de la température de la chaleur et de l’oxygène. Les molécules d’oxygène vont agir sur la nicotine en provoquant une oxydation.

Il est donc impératif de ne pas laisser l’air pénétrer dans le flacon du liquide électronique. La chaleur et la lumière demeurent aussi nuisibles aux recharges électroniques.

L’idéal reste de conserver ces fioles de liquides électroniques dans un endroit à l’abri de la lumière où il ne fait pas trop chaud. Lors des canicules, il serait préférable de mettre les liquides électroniques dans un réfrigérateur.

Lorsqu’il fait trop froid, en hiver, il faut les placer dans un endroit chaud. Pour une bonne conservation, les e-liquides doivent être maintenus dans un environnement ou la température varie entre 15 et 23 °C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *